Semaine 38 – Comment Recevoir

Nous débutons cette 38ème semaine avec nul autre que Marshall Goldsmith. Le Dr Goldsmith est mondialement reconnu pour son coaching exécutif efficace et pratique, ainsi que pour ses livres (entre autres What get you here won’t get you there, Mojo et Triggers). Marshall est le seul coach à avoir reçu deux fois la distinction World’s Number 1 Leadership Thinker…rien de moins 🙂

Bâtir une tribu

La vidéo de la semaine débute avec l’introduction de Marshall par Michael Bungay Stanier (MBS). Il l’introduit comme son ami, collègue et mentor. Marshall est bien connu pour son côté avant-gardiste en termes de coaching, pour ses outils (comme FeedForward), mais c’est vraiment pour sa capacité unique à bâtir des tribus et recevoir que MBS souhaite ses lumières aujourd’hui. MBS est familier avec la tribu des 100 coachs de marshall dont il fait partie. Dans cette vidéo, il demande à Marshall d’expliciter ce qu’il a fait pour faire de ces 100 coachs une tribu.

Marshall explique donc comment lui est venu l’idée de cette tribu. Il a voulu partager ce qu’il savait avec une quinzaine de personnes, sans frais, à la seule condition que ces personnes les partageraient également à leur tour plus tard. Selon lui, trois règles s’appliquent pour que cela marche : 

  • Pas d’argent : pas de frais, pas de surprise, pas de vente (upsell)
  • Pas de culpabilité : pas d’obligation, pas de sentiment de culpabilité de ne pas assister aux réunions ou de ne pas participer assez,
  • Pas d’attente :  pas de jugement, tout est sur une base volontaire

De cette façon, les participants peuvent vraiment s’entraider. Selon Marshall, nous n’avons pas de sens de la communauté, nous sommes las d’être jugés. Lorsque nous sommes dans un environnement positif, favorable, la magie se produit et c’est toute la force de la communauté qui embarque.

Recevoir

La seconde chose qui frappe MBS à propos de Marshall c’est sa capacité à recevoir, être un hôte, pour les tribus comme pour les exécutifs qu’il coache. Marshall revient sur ce proverbe qui dit que le sommet est solitaire, il pense qu’aujourd’hui c’est plus vrai que jamais, pour les dirigeants de grandes entreprises, sans cesse sous l’examen constant des critiques, cités et moqués à tout va, qui doivent développer une attention perpétuelle à tout ce qu’ils font et disent qui pourraient être interprété.

Pour ces personnes, se retrouver dans un groupe où les gens veulent juste s’entraider, se lier d’amitié, être parmi ses pairs, sans compétition ou jugement, est un avantage majeur. Marshall pense même qu’en tant que coach, c’est ce qui lui a procuré le plus grand avantage. Son processus de coaching, il l’enseigne aux autres et pense que dans la vaste majorité des cas, les gens peuvent faire aussi bien que lui. Ce qui différencie Marshall, c’est l’opportunité pour ses clients de s’entraider. Marshall n’a jamais été dirigeant de grande entreprise, il ne sait pas à quoi ressemble le quotidien de ses clients. En revanche, les participants eux le savent, et peuvent partager dans un environnement sécuritaire.

MBS nous partage ce qu’il a appris de Marshall à travers son expérience : cela ne lui appartient pas nécessairement à lui de sauver, secourir ou soutenir, mais s’il peut trouver un environnement sécuritaire pour regrouper, recevoir (être l’hôte) et permettre la connexion du savoir, son partage et la générosité de l’entraide, alors la magie survient. Marshall confirme que la magie apparaît lorsqu’il n’y a pas de compétition, pas de frime.   

J’ai beaucoup aimé la réflexion sur le fait de créer un groupe où l’humilité et l’entraide permettent aux connaissances, expertises et expériences de se connecter pour se mettre au service du groupe. C’est une notion qui est ancrée dans les valeurs de Leadership PH! Dans les cercles de Leadership PH, que ce soit celui des leaders connecté(e)s ou du leadership au féminin, les participants laissent vraiment leur égo à la porte et se montrent vulnérables, authentiques et bienveillants, envers eux-mêmes, comme envers les autres participants. C’est vraiment là que la magie opère, dans cet environnement sécuritaire co-créé par les participants, ils se révèlent à eux-mêmes et aux autres, apprennent ensemble et progressent. 

Pousse ta réflexion plus loin

Pour finir cette semaine, Michael Bungay Stanier (MBS) nous offre de pousser notre réflexion plus loin avec deux exercices, un évident, l’autre plus subtile : 

  • Qui sont les 2 ou 3 personnes que tu peux réunir et à qui tu peux offrir ton aide (ou que tu pourrais aider à s’entraider) ? Pas juste les personnes prévisibles, pense hardiment 🙂 
  • Qui t’offre de l’aide que tu n’es pas encore prêt à accepter? Michael nous encourage à être généreux et à accepter leur cadeau

Un bel exercice car plus souvent qu’on ne le croit, on est capable de créer un environnement sécuritaire pour permettre à la magie de naître. Le second exercice nous pousse à faire preuve d’humilité : cela nous rappelle que, même si nous pensons parfois avoir les réponses, nous pourrions probablement aller plus loin avec l’aide des autres.

Avec quoi je repars?

Une vidéo inspirante et très axée sur des croyances et philosophies que je partage avec MBS et Marshall Goldsmith. J’ai plus que hâte de reprendre les cercles de co-développement de l’automne pour rencontrer (ou retrouver) toutes ces personnes inspirantes qui ont à coeur leur développement.

Et toi? Qu’as-tu pensé de la vidéo?

Qui peux-tu aider?

À la semaine prochaine pour une année de Vie Brillante!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench