Semaine 52 – Comment trouver de l’or dans l’herbe

En cette 52ème semaine, Amy Whitaker est notre professeure! Mais qui est Amy? L’auteure de Art Thinking, conférencière (TEDx, conférence de Malmo, etc.), mais aussi une enseignante du monde des affaires pour les artistes. 

S’assoir dans l’herbe

Amy commence sa vidéo avec une référence au livre de Michael Bungay Stanier (MBS) The Coaching Habit, où il parle de coaching paresseux, autrement dit de ne pas se sentir responsable de tout régler, mais de prendre du recul et de poser plus de questions et d’écouter. Selon Amy, son ouvrage Art Thinking va dans le même sens. En effet, si l’on fait une œuvre d’art, peu importe le domaine de sa vie, on ne va pas du point A au point B, on crée le point B. Amy nous partage donc un outil pour cultiver la curiosité, le scepticisme et la présence, ce qui serait l’équivalent artistique du coaching paresseux 😉

Amy introduit sa réflexion suite à l’utilisation massive de l’expression “nouvelle normalité” durant la pandémie. Elle nous explique ce qu’est pour elle “être dans l’herbe”, dans la ‘pré-photo’ d’un projet créatif. Lorsqu’on se trouve dans un projet créatif, on sent qu’on est dans une situation unique, qui peut paraître désordonnée. On est loin du confort ou du glamour du point B. La bonne nouvelle est qu’être dans l’herbe signifie être vivant! 

Ce qu’Amy nous invite à faire : se promener dehors avec un sens d’émerveillement, un regard de débutant, pour s’apercevoir de ce qui paraît normal, mais qui ne l’était pas le mois dernier, ou l’an dernier. Qu’est-ce qui nous paraît normal, qui n’était pas là il y a 50 ans? Et avec ce sentiment de présence, simplement apprécier s’asseoir dans l’herbe de ce que l’on veut bâtir et célébrer la quiétude digne d’être dans le désordre de la création de quelque chose qui est la réponse à la question la plus importante pour nous.

Pousse ta réflexion plus loin

Pour finir cette semaine, Michael Bungay Stanier (MBS) nous propose de pousser notre réflexion plus loin. Amy nous parle de trouver du bonheur lorsque nous sommes dans les mauvaises herbes. D’être présent au travail que nous faisons maintenant et de lâcher prise sur nos résultats. Michael nous pose donc la question :

  • Sur quoi travailles-tu maintenant?
  • Que remarques-tu à ce moment précis sur ce qui se passe?
  • Qu’est-ce qui est présent, vrai et réel pour toi?

Une belle question pour nous permettre de prendre du recul sur notre situation actuelle, le sens que nous donnons aux choses et au monde qui nous entoure.

Avec quoi je repars?

Je n’avais jamais pensé au quotidien comme une œuvre d’Art ou une nouvelle normalité. J’ai apprécié le moment de recul, le retour à la curiosité presque enfantine de réaliser de quoi est fait le moment présent.

Et toi? Qu’as-tu pensé de la vidéo?

As-tu trouvé de l’or dans l’herbe?

À la semaine prochaine pour une année de Vie Brillante!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench