Semaine 55 – Comment Faire arriver le changement

Pour cette 55ème semaine du challenge, ce n’est nul autre que le duo Ed et Peter Schein que nous retrouvons pour nous parler de changement! Ed est professeur émérite au MIT et auteur prolifique de nombreux ouvrages dont ‘Helping’, ‘Humble inquiry’ et ‘Humble consulting’. Il a reçu de nombreux prix pour son travail et fondé, avec son fils Peter, l’institut de leadership et de culture organisationnelle. Peter est également conseiller aux exécutifs d’organisations confrontées aux défis de développement.

Trois thèmes

Surprise, aujourd’hui c’est Michael Bungay Stanier (MBS) qui partage l’écran avec Ed et Peter. La pandémie a des inconvénients, mais elle a aussi quelques avantages. MBS nous explique à quel point les travaux d’Ed ont marqué les siens! Il nous partage notamment un titre ‘Process Consultation’, qui l’a particulièrement influencé.

Ed nous expose à deux thèmes : 

  • Le premier : tout se passe au cours d’une conversation. Tous les programmes, initiatives, changements, arrivent parce que des êtres humains ont eu une conversation. Il est donc vital de protéger ces moments d’échanges, souvent non-structurés, pour que de nouvelles idées sur la façon de faire les choses puissent émerger. Selon Ed, c’est là l’essence du leadership : amener les gens à partager et trouver comment faire mieux.
  • Le second : ce qui importe est la profondeur de nos relations. Si nos relations sont professionnellement distantes, transactionnelles, nous pouvons réussir grâce à cette mécanique bien huilée. C’est ce que l’on appelle le niveau 1. Mais Ed nous invite à ne pas nous en satisfaire car cela ne nous permettra pas d’innover, d’élargir nos champs de développement. À la place, visons le niveau 2, où on connaît les gens à un degré de  profondeur tel que notre ouverture et notre confiance amènent plus de communication et de connaissances. Nous devons nous commettre à réellement connaître les gens car ensemble, nous savons plus qu’individuellement.

C’est Peter qui nous expose le troisième :

  • Une nouvelle règle 80-20. 80% de notre temps est utilisé à gérer notre agenda, atteindre nos objectifs, capturer la mesure de notre efficacité. Peter nous invite à utiliser le 20% restant à se poser les questions : comment va-t-on? Est-ce que ça marche? Travaille-t-on bien ensemble? Autrement dit, de s’attacher au contexte pour nous permettre de produire le contenu de notre travail, de parler d’efficience et non plus d’efficacité des équipes. Le plus grand défi des entreprises est de grandir et c’est un défi humain qui dépend de l’efficience, de la communication et de la créativité. Pour le relever, nous devrions nous garder du temps pour nous interroger sur le contexte. Pour Peter le danger n’est pas que les machines deviennent humaines, mais que les humains deviennent des machines.

Pousse ta réflexion plus loin

Pour finir cette semaine, Michael Bungay Stanier (MBS) nous propose de pousser notre réflexion plus loin en revenant sur deux constats : 

  • Ed : Tous les changements, programmes, initiatives d’une organisation arrivent parce que des êtres humains partagent lors de conversations
  • Peter : si tu passes 20% de ton temps sur le contexte de ton travail, tu vas continuer à livrer le contenu de ton travail

Lequel de ces deux constats est le plus vrai pour toi à l’heure actuelle?

Avec quoi je repars?

C’est toujours un plaisir de voir MBS dans une vidéo. J’ai apprécié les trois thèmes apportés par Ed et Peter. On revient ici à l’essentiel : ce sont les humains et les conversations qui permettent de co-créer, avancer et réussir en équipe. 

Et toi? Qu’as-tu pensé de la vidéo?

Comment fais-tu arriver le changement?

À la semaine prochaine pour une année de Vie Brillante!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench